La leptospirose : une maladie dangereuse

La leptospirose est une maladie pouvant contaminer le chien mais également l’homme. Cette maladie se transmet via un spirochète, le leptospire, qui va se loger dans les reins et est excrété alors par les urines de l’individu atteint.

La contamination du chien se produit lorsque l’immunisation est insuffisante ou lors de contact avec une souche dont aucune immunisation n’est possible car non contenue dans les vaccins actuels, soit au contact d’un autre chien excréteur, soit via un réservoir important que sont les rats. Le rat est un porteur sain de leptospires et vivant principalement au bord de l’eau, contamine les eaux stagnantes en y urinant et ne présente aucun signe de maladie.

La leptospirose a de graves conséquences, tant pour votre chien que pour vous. Les spirochètes détruisent progressivement les reins et il est très difficile de les déloger de là. Ils causent entre autre des dégâts dans de nombreux autres organes comme le foie, le cœur…

La contamination de l’homme se fait au contact du chien malade, mais parfois aussi dans les eaux de baignade (lac, étang…). Il est d’ailleurs fortement déconseillé de se laver une blessure dans de l’eau stagnante en promenade, même si cette eau semble propre…

Le chien contaminé par la leptospirose présente des troubles de la coagulation (hématomes, hémorragies) associés à de l’hyperthermie (fièvre). Il est abattu et refuse de se nourrir. Puis divers symptômes tels que vomissements, diarrhées, ictère (jaunisse) vont apparaître. Il va compenser les lésions rénales et hépatiques débutantes en buvant plus ayant pour conséquence qu’il urinera plus et parfois même deviendra malpropre. L’homme se contaminera alors généralement en nettoyant les souillures de son animal.

La vaccination classique annuelle peut protéger votre chien et par conséquent vous-même. Attention, le vaccin n’immunise que pour certaines souches de leptospires, mais pas pour toutes. La leptospirose est actuellement en recrudescence dans nos régions. Il en va de votre propre santé. Alors en cas de doute sur la vaccination de votre chien, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Dr Dietlin Marjolaine